www.osteopatheprovence.fr
SERGE BOISSONNET
Ostéopathe Aubagne
Accueil > Ostéopathie, santé & bien-être > Physique > Ostéopathie viscérale

Ostéopathie viscérale

 

Les viscères de l'abdomen, accolés à la colonne vertébrale, contenus dans la « coupe » que représente le bassin, coiffés des côtes, sanglés et gainés de muscles (abdominaux, carrés des lombes, psoas...), ventousés par les coupoles diaphragmatiques, sont en étroite relation avec toutes ces structures. Leurs fonctions digestives, circulatoires mais aussi, endocriniennes, neurovégétatives, immunitaires rend leur abord incontournable dans la plupart des pathologies.

 

L'ostéopathie ne s'adresse pas qu'aux os (comme son nom ne l'indique pas). Elle ne s'adresse même que rarement aux os qui sont le plus souvent utilisés comme outils pour atteindre des structures lésionnelles inaccessibles.

 

Très souvent, les troubles du transit, les troubles circulatoires notamment au niveau des membres inférieurs, les troubles menstruels (cf syndrome prémenstruel), certaines perturbations cardiaques ou respiratoires ont des origines au sein des viscères. Les lésions y sont variées ; adhérences, fibrose, spasmes,...elles mêmes causées par des agressions diverses (alimentaires, émotionnelles...) ou consécutives de contraintes exercées par d'autres lésions proches ou à distance, constituant de véritables chaînes lésionnelles. Tout cela apparaît bien complexe mais l'expérience permet de discerner certaines relations privilégiées et des évolutions lésionnelles quasi systématiques.

 

L'abord manuel permet d'approcher au plus près la plupart des lésions viscérales mais le lien "contenant/contenu" implique de rechercher et de traiter aussi les lésions des structures environnantes ; bassin, rachis lombaire...

 
Depuis de récentes formations en micro-nutrtion, les liens entre la qualité de la fonction digestive, les choix alimentaires, la qualité structurelle de tissus imposent l'abord viscéral comme un élément incontournable de l'arsenal thérapeutique.

Contactez-nous